Daniel Ortega’s Council - Sandinista National Liberation Front

 

“Patria Libre o Morir ”, un pays libre ou la mort. Voici les mots d’ordre du Front sandiniste de libération nationale. Pendant des années, les révolutionnaires de ce groupe militaire ont combattu ensemble les forces du régime Somoza. En 1979, les Sandinistes ont finalement été en mesure de renverser la dictature de Somoza, au pouvoir depuis des décennies. Au front de ce mouvement politique et militaire se trouvait Daniel Ortega, un commandant militaire et membre du conseil du mouvement révolutionnaire. Après l’effondrement du régime de la famille Somoza, Ortega devint un membre de la junta qui devait assurer la période de transition entre la guerre civile et le processus de démocratisation. Après les élections de 1985, il n’y avait aucun doute que Daniel Ortega, avec plus de 65% des votes, allait devenir le premier Président du nouveau Nicaragua. Ce comité suivra la cabinet de Daniel Ortega après le conflit révolutionnaire alors que le Nicaragua essaie de maintenir son intégrité à la fois domestique et internationale face aux tensions internes qui secouent le pays. Les délégué(e)s seront appelé(e)s à répondre aux conflits prenant place après la guerre civile, à balancer les demandes et les besoins des communautés urbaines et rurales tout en faisant face aux confrontations sociales. De plus, les délégué(e)s devront se positionner dans le contexte de la Guerre froide, et devront être avertis face à tout mouvement se déroulant à l’extérieur de leurs frontières pour anticiper les menaces potentielles. Comme les Sandinistas le diraient, les délégué(e)s devront assurer un Nicaragua libre, ou devront mourir en essayant.

 

Votre Présidence

 
IMG_0617.JPG

David Muñoz - Président

Alejandra+Martinez+.jpg

Alejandra Martinez - Vice-Président

IMG_9832.jpg

Mikail Malik - Directeur de Crise

IMG_20180815_114356_247.jpg

Salvatore Francesco Solimano - Assistant Directeur de Crise